Apprenez à maîtriser le pouvoir des sons binauraux


Avez-vous du mal à vous détendre ou à vous endormir après une journée
stressante ? Combien de fois êtes-vous resté éveillé en attendant que
votre cerveau ralentisse et se mette au repos ? Laissez-moi vous présenter
une thérapie basée sur des sons particuliers qui peuvent vous aider à trouver
le chemin du bien-être et de la longévité.

Les ondes cérébrales me fascinent depuis plusieurs années, aussi bien pour ce qu’elles nous apprennent sur notre état que pour la facilité avec laquelle on peut les manipuler. En effet, si elles nous aident à comprendre le fonctionnement de notre cerveau, nous pouvons aussi, en les stimulant, modifier temporairement notre état de conscience facilement, rapidement et surtout n’importe où.

Elles révèlent la fréquence à laquelle de grands groupes de neurones agissent dans notre cerveau pour communiquer. Nos cellules neuronales s’activent ensemble, comme une pulsation, puis se calment, puis s’activent de nouveau. Les ondes cérébrales sont mesurées grâce à l’électro-encéphalogramme (EEG) qui enregistre l’activité du cerveau, mais aussi grâce à de nombreux tests comme les tests d’attention, les tests sanguins. Ces examens mettent en évidence la réceptivité et la température de la peau, le battement cardiaque, la tension musculaire, l’immunité…

On divise les ondes cérébrales en 5 catégories principales selon la fréquence des ondes émises ou leur nombre d’oscillations par seconde en Hertz (Hz). Un Hertz équivaut à une ondulation par seconde. Les scientifiques ont nommé ces ondes par des lettres de l’alphabet grec : gamma, bêta, alpha, thêta et delta. Ces rythmes d’ondes varient selon notre activité (éveil, apprentissage, repos, sommeil léger, profond, relaxation…)

Delta 0,1 Hz à 4 Hz : ces ondes sont générées dans la médiation la plus profonde et le sommeil sans rêves. Elles suspendent la conscience externe. La guérison et la régénération sont stimulées dans cet état, et c’est pourquoi le sommeil réparateur profond est si essentiel.

Thêta 4 Hz – 8 Hz : cette fréquence survient le plus souvent pendant le sommeil mais elle est également dominante lors d’une méditation profonde. C’est un état que nous ressentons durant très peu de temps lorsque nous nous réveillons ou passons au sommeil.

Alpha 8 Hz – 13 Hz : ces ondes correspondent aux moments où vous êtes détendu, calme, créatif et même intuitif, c’est-à-dire lorsque vous n’êtes plus en train de penser ou d’analyser mais que vous laissez libre cours à votre imagination, à la rêverie comme si vous étiez dans un état de transe. La fréquence Alpha est associée au moment présent, à l’ici et maintenant.

Bêta 13 Hz – 30 Hz : ces ondes dominent notre état de conscience éveillé lorsque l’attention est dirigée sur des tâches cognitives et le monde extérieur. Au moment précis où vous lisez cet article, vous fonctionnez avec les ondes bêta. C’est un état d’hyperactivité. Il existe les ondes bêta de basse fréquence, de moyenne fréquence et de haute fréquence. Les ondes bêta de basse fréquence correspondent à un état de détente au cours duquel on ne perçoit pas de menace extérieure, mais où l’on demeure conscient de son corps dans l’espace-temps. C’est l’état dans lequel vous vous trouvez quand vous lisez, quand vous surveillez votre enfant, au cours d’une conversation amicale ou quand vous écoutez une conférence. Les ondes bêta de moyenne fréquence correspondent à un état de stimulation légèrement plus important, par exemple lorsque vous êtes au milieu d’un groupe, que vous vous présentez à tout le monde lors d’un événement et que vous devez retenir tous les prénoms. Dans cet état, nous sommes plus vigilants mais nous ne sommes pas excessivement stressés ni complètement déséquilibrés d’un point de vue émotionnel. On peut dire que c’est un état de bon stress. En revanche, quand nous sommes en ondes bêta de haute fréquence, nous sommes excessivement stimulés par les hormones du stress. Ces ondes cérébrales sont associées aux émotions de survie, comme la colère, la frustration, l’état d’alerte, la souffrance, le chagrin, l’angoisse et la dépression.

Gamma > 30 Hz : Ce sont les ondes les plus rapides des ondes cérébrales. Le Dr Joe Dispenza parle d’un état de super conscience. Cette énergie à fréquence élevée est présente lorsque notre cerveau est stimulé par un événement interne, par exemple lors d’une méditation, lorsque les yeux sont fermés et que l’on explore son monde intérieur et non par un événement extérieur au corps.

Comment fonctionnent les sons binauraux ?

Les sons binauraux sont deux sons de fréquence voisine dont la combinaison donne un son plus complexe et qui, lorsqu’on les écoute avec un casque, aident à synchroniser les deux hémisphères du cerveau.

Les sons binauraux ont été observés pour la première fois par le scientifique allemand H.W. Dove en 1839, mais ce n’est qu’en 1960 que le milieu médical a commencé à les utiliser, particulièrement lors d’opérations dentaires, constatant alors une diminution des saignements, de l’anxiété et des doses d’anesthésie. De nombreuses études ont mis au jour les avantages des battements binauraux, depuis les performances cognitives jusqu’à la réduction du stress, en passant par la maîtrise de la douleur physique. On peut entre autres se référer à l’article du Dr Gérald Oster, intitulé « Auditory Beats in the Brain » (Scientific American, 1973), qui a compris que les sons binauraux étaient un outil précieux pour la recherche cognitive et neurologique.

Voici quelques bénéfices que peut apporter l’écoute de ces sons 

Une baisse du niveau de stress

Une plus grande concentration

L’augmentation de la mémoire et des performances mentales

Une augmentation de la créativité

Des méditations profondes

Une meilleure humeur

La suppression des mauvaises habitudes

En pratique, vous écoutez, avec un casque audio de bonne qualité, une piste qui transmet une tonalité dans une oreille et une tonalité différente dans l’autre oreille. Quand il entend les deux fréquences différentes, le cerveau réagit en interprétant ces deux fréquences comme une fréquence sonore cohérente et rythmique, appelée battement binaural. Cette fréquence, que le cerveau interprète et suit, représente la différence mathématique entre les deux fréquences des sons de gauche et de droite. Par exemple, si une fréquence sonore de 200 Hz est envoyée à l’oreille gauche et une autre de 205 Hz à l’oreille droite, le cerveau traitera ces deux fréquences et percevra une nouvelle fréquence de 5 Hz.

Les battements binauraux pour diminuer le stress, améliorer le sommeil et gagner en longévité

Le Dr Vincent Giampapa, ancien président du Conseil américain de la médecine anti-âge, à découvert que les structures des ondes alpha, thêta et delta produites à l’aide de la thérapie binaurale modifient radicalement la production des trois hormones importantes reconnues comme facteurs clés du bien-être et de la longévité :

La DHEA, hormone fondamentale qui aide à produire d’autres hormones dont le corps à besoin, elle est aussi essentielle à la fonction immunitaire. Elle détermine à la fois notre âge physiologique et notre résistance aux maladies. Lorsque les niveaux de DHEA sont élevés, nous sommes en forme et en bonne santé.

Le cortisol quiest associé au stress et à l’accélération du vieillissement, s’il est secrété de façon chronique. Cette hormone a un impact sur l’apprentissage, la mémoire et peut avoir des effets négatifs généralisés sur la santé et le bien-être en augmentant le stress dans le corps.

La mélatonine, hormone pacifique qui nous permet de dormir paisiblement. A mesure que nous vieillissons, nous produisons moins de mélatonine, ce qui nous dessert fortement puisque le sommeil permet au cerveau de se régénérer.

Le Dr Giampapa a mené une étude sur 19 utilisateurs qui ont écouté des sons binauraux 4 fois par jour 15 minutes pendant trois jours. Résultat, 68 % ont augmenté leur niveau de DHEA, le niveau de cortisol a diminué en moyenne de 46 % et plusieurs participants ont eu une diminution de 70 à 80 %. Enfin, le plus grand changement a été dans la production de mélatonine. Elle a augmenté en moyenne de 97 %.

Vous pouvez trouver des sons binauraux en vente sur le site https://www.mental-waves.com/, sur la plateforme de musique Spotify ou sur Youtube. Lorsque je manque de sommeil ou que je suis particulièrement stressé, je prends trente minutes pour plonger mon cerveau et mon corps dans des ondes lentes (alpha ou thêta). J’en ressors chaque fois régénéré. Je m’installe au soleil sur l’herbe, sur mon canapé, sur mon lit, peu importe. Avec l’environnement de plus en plus chaotique dans lequel nous vivons, une technologie comme les sons binauraux peut changer la donne pour beaucoup de personnes.

En pratique

  1. Choisissez un créneau, idéalement en début d’après-midi.
  2. Trouvez un endroit calme et reposant, sous un arbre en extérieur, dans une salle de repos au boulot ou dans votre voiture comme pourraient le faire les chauffeurs de taxi.
  3. Réglez votre alarme pour trente minutes.
  4. Sélectionnez votre piste audio, mettez vos écouteurs, appuyez sur play, fermez les yeux et plongez pleinement dans l’écoute. Personnellement, j’utilise un lecteur mp3 dépourvu de technologie Bluetooth et wi-fi pour ne pas être dérangé comme je le serais avec mon portable. Je réserve ce lecteur au repos et à la détente (sons binauraux, méditation, musique de la nature…)

Thomas

Recent Content